Formations

DU Suicidologie 2020 Université Paris Descartes

Plaquette_DU_Suicidologie_2020.pdf

Nouveau DU Suicidologie 2020 : comprendre, évaluer et prévenir le risque suicidaire chez l'adolescent et l'adulte

Université Paris Descartes (Formation continue)

Ce diplôme d'université vise à :

- améliorer la formation des professionnels impliqués dans la prévention ou les soins aux personnes à risque

- offrir une approche multidisciplinaire complète, intégrant la médecine, la psychologie et les sciences humaines.

- apporter les connaissances théoriques et outils pratiques pour mieux appréehnder les situations face à des personnes suicidaires ou suicidantes

- favoriser les échanges et la création de séseaux de soins et de recherche. 

Informations pratiques :

Dates de la formation : De janvier à décembre 2020 (10 modules X 2 jours sonsécutifs)

Durée : 130h (99h de cours + 31h de TD)

Lieu de formation : Clinique des Maladies Mentales et de l'Encéphale (CMME), Hôpital Ste-Anne, 1 rue Cabanis 75014 PARIS.

Date limite inscriptions : 31 décembre 2019 

Retrouvez le programme complet ci-dessus

 

Formation Nationale de Prevention du Suicide

Liste_web_coordonnees_formation_GEPS.pdf

La dynamique de prévention du suicide, engagée en France depuis 1998, se poursuit sans relâche. Parmi les différentes actions portées par la Direction Générale de la Santé, la formation au « Repérage et Gestion de la crise suicidaire » a été proposée dès les années 2000 avec pour objectif l’information, la sensibilisation et le repérage du problème du suicide.

Suite aux préconisations du Haut Conseil de la Santé Publique et aux travaux engagés sous l’égide du Conseil National de Santé Mentale, il est apparu nécessaire de resserer l’intervention sur les personnes à haut risque suicidaire (personnes ayant fait une tentative de suicide et personnes souffrants de troubles psychiatriques).

Dans la suite du partenariat entre la Direction Générale de la Santé et le Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, un nouveau programme de formations sera porté par nos Agences Régionales de Santé à partir de 2019. Ce programme est adapté à partir de celui décliné depuis plusieurs années au Québec par Madame la Professeure Monique SEGUIN.

Monique Séguin est professeure au département de psychologie et psychoéducation à l’Université du Québec en Outaouais. Elle est chercheure au Groupe McGill d’études sur le suicide et au Réseau québecois de recherche sur le suicide. Elle s’intéresse à l’étiologie suicidaire et aux facteurs de risque associés aux conduites suicidaires. Elle a participé à la formation du premier réseau de formateurs au Repérage de la crise suicidaire mis en place en 2000.

Le programme de formations à la prévention du suicide associera :

  • des formations ciblées sur l’« Intervention auprès de personnes en crise suicidaire »
  • des formations à devenir « Sentinelles », c’est-à-dire  pour les personnes intervenant dans des milieux à risque (prévention sélective) afin d’être en capacité de repérer et d’orienter des personnes en souffrance voire en crise suicidaire 
  • des actions de sensibilisation et d’informations sur le risque suicidaire, nécessaires  pour une culture partagée du risque.

Le Groupement d’Etudes et de Prévention du Suicide est associé à la Direction Générale de la Santé sur cette action afin d’assurer une « formation de Formateurs nationaux à l’’Intervention de crise », accompagner le déploiement des formateurs et du programme et assurer l’actualisation des données,  car nous croyons que :

  • la formation de formateurs contribuera à mieux comprendre l’étiologie spécifique des personnes en situation de crise. 
  • l’élaboration de cette formation, qui s’appuie sur les résultats de recherche d’efficacité de traitement, vise à outiller les intervenants du médical et du social à l’intervention de crise et ce, dans un contexte multidimensionnel envisagé par une conceptualisation de la crise en fonction d’une typologie claire servant à mieux guider le travail des intervenants.
  • Une telle «formation de formateurs» présente deux avantages notables. Non seulement ces formateurs, qui sont également praticiens, seront mieux habilités à évaluer et à intervenir auprès d’une personne en crise, mais également, ils agiront comme agents multiplicateurs en vue d’outiller le plus grand nombre possible d’intervenants à l’évaluation et l’intervention de crise.
  • La mise en place d’une formation basée sur les données probantes issues de la recherche, combinée au déploiement d’agents multiplicateurs ne peut que renforcer la première ligne des intervenants qui y œuvrent. Cela aura par la suite des répercussions positives sur l’adéquation entre l’expression de la crise et l’intervention offerte, contribuant ainsi à une offre de services mieux adaptée aux besoins du client et de ses proches. Ce travail en amont pourra avoir un impact concret en diminuant éventuellement l’impact aux urgences et en apportant une réponse adaptée aux besoins exprimés.
  • Cette formation permettra de favoriser un cadre conceptuel uniforme et d’établir un langage commun sur l’évaluation et l’intervention de crise et ce, en vue d’en accroître la portée et l’efficacité de l’intervention de crise.
  • Dans le contexte actuel d’élargissement de la pratique de l’intervention de crise, nous arrivons au constat que le modèle de crise doit être mieux compris.
  • La recherche démontre que pour être efficaces, mais surtout à l’aise avec l’intervention de crise, les intervenants qui la pratiquent doivent pouvoir bénéficier de perfectionnement continu à cet égard. Pour toutes ces raisons, il est nécessaire d’avoir des agents multiplicateurs sur l’ensemble du territoire, qui permettraient une pérennité, une continuité et un leadership en regard des formations sur l’intervention de crise.

Trente formateurs nationaux sont désormais formés pour assurer la transmission dans les régions, en lien avec les Agences Régionales de Santé (cf « Liste web coordonnées formation GEPS»). Les discussions entre formateurs et Agences Régionales de Santé ont permis de déterminer les types de formations à déployer en fonction des caractéristiques des territoires et d'établir un calendrier des sessions de formation.

Un partenariat a été établi avec l'ODPC-CNQSP afin que les formations puissent s'inscrirent dans les obligations du DPC pour professionnels de santé.

Nous espérons ainsi que chaque territoire pourra monter son niveau de compétences dans une articulation positive de tous les acteurs et proposer ainsi une prévention du suicide plus efficace au plus près de la population.

                                                                                                       Le Bureau du GEPS

Ne pas suivre ce lien au risque de bannissement du site !